24/07/2007

..... sans commentaires....

Je parlais de l'amour
Comme on parle du temps
Sans l'avoir vu au jour
Sans le connaître vraiment

J'y pensais comme on rêve
J'en rêvais sans y croire
Entre ces coeurs en grève
Et ces histoires "pour voir"

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à ça
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

J'm'attendais pas à lire
Autre chose que mon livre
J'm'attendais pas à vivre
Au-dessus de mes lignes

Dans cette foule de gens seuls
Toutes ces vies qui se frôlent
Tous ces corps qui s'en veulent
Ces chagrins sans épaules

On respire l'air du large
L'air du temps, l'air de rien
On veut tous prendre le large
Personne connaît l'chemin

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à ça
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

J'm'attendais pas à lire
Autre chose que mon livre
J'm'attendais pas à vivre
Au-dessus de mes lignes

Et puis j'ai vu ta tête
Un clown aux yeux qui brillent
Des chagrins dans les fêtes
Et ton rire qui rougit

Si forte d'être fragile
Tes peurs après la nuit
Les princesses que j'ai lues
Etaient moins farfelues

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à ça
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

Je courais sans lanterne
Vers une aube qui s'enfuit
Aux endroits où l'on s'aime
Il ne fait jamais nuit

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

Et la route fut belle
De mes rêves à ma vie
Croustillante de dentelle
Rideaux neufs, nouveau lit

J'ai posé mille questions
A mon coeur, à ma tête
J'ai planté l'vieux garçon
Au milieu d'ses "peut-être"

Tous ces jours plus pareils
Tous ces matins parfaits
Où tes yeux me réveillent
Dans un rire un secret

J'm'attendais pas à ça

10:28 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Un très joli poème !

Écrit par : Une Ville Un Poème | 05/01/2009

Les commentaires sont fermés.