24/07/2007

..... sans commentaires....

Je parlais de l'amour
Comme on parle du temps
Sans l'avoir vu au jour
Sans le connaître vraiment

J'y pensais comme on rêve
J'en rêvais sans y croire
Entre ces coeurs en grève
Et ces histoires "pour voir"

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à ça
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

J'm'attendais pas à lire
Autre chose que mon livre
J'm'attendais pas à vivre
Au-dessus de mes lignes

Dans cette foule de gens seuls
Toutes ces vies qui se frôlent
Tous ces corps qui s'en veulent
Ces chagrins sans épaules

On respire l'air du large
L'air du temps, l'air de rien
On veut tous prendre le large
Personne connaît l'chemin

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à ça
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

J'm'attendais pas à lire
Autre chose que mon livre
J'm'attendais pas à vivre
Au-dessus de mes lignes

Et puis j'ai vu ta tête
Un clown aux yeux qui brillent
Des chagrins dans les fêtes
Et ton rire qui rougit

Si forte d'être fragile
Tes peurs après la nuit
Les princesses que j'ai lues
Etaient moins farfelues

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à ça
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

Je courais sans lanterne
Vers une aube qui s'enfuit
Aux endroits où l'on s'aime
Il ne fait jamais nuit

J'm'attendais pas à toi
J'm'attendais pas à moi
Dans c'rôle-là

Et la route fut belle
De mes rêves à ma vie
Croustillante de dentelle
Rideaux neufs, nouveau lit

J'ai posé mille questions
A mon coeur, à ma tête
J'ai planté l'vieux garçon
Au milieu d'ses "peut-être"

Tous ces jours plus pareils
Tous ces matins parfaits
Où tes yeux me réveillent
Dans un rire un secret

J'm'attendais pas à ça

10:28 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/07/2007

faut se calmer là...

J'arrête pas de penser à lui... putain!

hier soir j'essayais de m'endormir en repensant à son visage... impossible de me le remémorrer... vous voyez ce que je veux dire... imposible de le revoir comme ça.... pffff

fait chier... vais quand même pas tomber amoureuse de lui...

Bon 15 jours de vacances ça va me faire du bien ça!

 

10:07 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

ben non de djosss

Pourquoi mon coeur fait des petits bonds pour un mec impossible.... pourquoi je retourne toujours vers ce qui me fait du mal... pourquoi je me jette dans la gueule du loup... le loups justement celui qui nous fait tant de bien hihihihihihihi

 

Depuis que le monde est monde
On nous le dit
S'il te fait les yeux doux
Ma fille, tu t'enfuis
Et s'il hurle dans ta cour
N'ouvre surtout pas
Toc toc toc mais qui est là ?
Le loup qui te mangera

Mais si la fille en a peur,
La femme en rêve
Dans la forêt nue qu'un sauvage nous enlève
Nos corps s'abandonnent au soleil qui se lève

Toc toc toc mais qui est là ?
Le loup qui te mangera
Toc toc toc mais qui est là ?
Le loup qui te mangera

En l'absence de nos princes
En supposant que les princes existent encore
Je laisserais bien ma porte
Ouverte toute la nuit
Toc toc toc mais qui est là ?
Le loup qui te mangera

J'en ai marre de ces histoires à dormir debout
Je veux goûter la morsure d'un amour fou
Pouvoir enfin pendre mes jambes à son cou

Toc toc toc mais qui est là ?
Le loup qui te mangera
Toc toc toc mais qui est là ?
Je n'attendais plus que toi
Toc toc toc si tu es là
Entre donc et mange-moi

Loup y es-tu ?
Depuis le temps
Que je t'attends
Que fais-tu ?

Loup y es-tu ?
Si tu savais
Ce qui t'attend
Que fais-tu ?

00:09 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/07/2007

bac a sable II

ouais... un secret espoir de le revoir... mais pourquoi? lui faire payer ou encore profiter de ses bras???  ;)

je pense à lui... un peu beaucoup... mais vu mon état actuel... ce soir... je penserai à un autre??? :p

 

15:58 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/07/2007

Playboy de bac a sables....

Tu es forte ma belle... plus forte que tout ça... que tous réunis... parce qu'autour de toi il y a des gens qui savent ce que tu vaux... à toi de te donner la chance d'être à la hauteur de leurs espérances... hier aurait pu être "perte de points de confiance"(n'allez pas y voir des histoires de coeur débiles hien!!!! hihi)... grâce à certains... la pilule est très très bien passée... j'étais juste pas au bon endroit au bon moment (et surtout suis arrivée trop tard.... merci le destin ;o) )... mais c'est pas moi qui le regretterai :o)

13:13 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/06/2007

douleur....

J'ai l'impression de n'être que souffrance là... j'ai l'impression de n'être qu'un trou béant... un trou géant... je passe par pleins de phases... des hauts des bas... de larmes des rires... il me manque... énormément... je dois faire un truc vraiment pas agréable là... et j'ai du mal à le faire sans qu'il me tienne la main... j'ai du mal à vivre et respirer sans lui... mais lui n'est pas ma vie...

Ce ne sera pas l'homme de ma vie... il reste ra toujours l'amour de ma vie mais pas l'homme... même moi je n'en veux plus... il est comme une pilule qui devrait me faire du bien mais qui en fait me fait du mal... "just like a pill"...

Nous n'avons plus rien à faire ensemble c'est certain maintenant... en plus moi j'ai avancé depuis notre rupture... j'ai évolué j'ai changé... lui je le trouve encore très très fragile dans la vie... toujours ce besoin de se voir dans le regard des gens... de ne se trouver que dans la relation qu'il entreprend avec les gens...

Hier soir des langues se sont déliées... des gens m'ont parlé... d'abord cette fille une de celles qu'il a dragué et qui l'avait remballé (il y en a qq unes quand même ont est pas toutes coconnes... ) elle m'a dit c'est vraiment un fou furieux et un grand malade, il m'a harcelée et puis que des conneries il peut raconter!!!! puis les potes... personne n'est dupe... tout le monde voit bien que pour le moment ce mec se cherche, qu'il "utilise" un peu tout le monde pour se faire valoir (ce sont les propres termes d'autres mecs)  qu'il me fait du mal et tout le monde se demandais si j'allais me laisser "pourrir" comme ça longtemps... et non j'ai coupé le cordon... j'ai fait un trait... maintenant reste les saloperies d'habitudes... ses sms doux et calins et gentil... ses petits appels pendant la journée la nuit... nos conversations msn... ses bras même... tout ça me manque... mais ça passera et je m'en relèverai plus forte...

courage.. courage... ma belle il m'apppelait....

16:43 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/06/2007

Je me le jure... je me dois bien ça...

De semaines inutiles en futiles dimanches
De secondes immobiles aux aiguilles qui penchent
J'oublierai ton nom

De quatre nouveaux murs dans un autre quartier
De pinceaux de peinture en meubles à installer
J'oublierai ton nom

De la piste suante à la dernière danse
De quelques nuits de feu aux matinées de cendres
De cette agitation dénuée de tout sens
Du fond de ma raison jusqu'à mon inconscience

De la main d'un ami au baiser d'une bouche
Tous ceux qui sauront lire que le mal a fait mouche
J'oublierai ton nom

J'oublierai ton nom
De mille façons
Et cette certitude
Me fait plus mal encore
J'aimais cette blessure
C'était toi encore

I know it's been tough
I've hurt you enough
But you'll never see
That I must be free
Forget my name

You'll find someone, somewhere
All your troubles to share
She'll wipe out the past
And fell at last
Forget my name

All the good and bad times
We've ever had
Will seem so far away
Will be lonely sad

There's hundreds of ways
To kill away the time
That's how you are made
You know you'll never be mine

De la main d'un ami
Au baiser d'une bouche
Tous ceux qui sauront lire
Que le mal a fait mouche
J'oublierai ton nom

J'oublierai ton nom
De mille façons
Et cette certitude
Me fait plus mal encore
J'aimais cette blessure
C'était toi encore

J'oublierai ton nom
De mille façons

Pour les mêmes raisons qui m'ont fait t'aimer
Parce qu'il fallait bien vivre avant d'oublier

J'oublierai ton nom
De mille façons
Et cette certitude
M'est la pire des morts
J'aimais cette blessure
C'était toi encore

J'oublirai ton nom

16:49 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mal...

une douleur diffuse... comme un vide qui se crée... emvie de le remplir... je ne sais plus comment le dire... je ne sais plus comment le faire surtout car mes paroles sont parait-il très sensée et pleine de "bonnes" résolutions et montrent bien que moi j'ai avancé... mais c'est dur... de dire adieu...

14:02 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dépendance....

La dépendance c'est pas de l'amour... on guérit plus vite de l'amour que de cette saloperie...

Allez courage lara... qq jours de sevrage et après.... qq mois pour ne pas replonger hihi....

10:50 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/06/2007

pauvre fille... va

Je te donne mon téléphone et tu ne le notes pas
Je te parle ou je chantonne mais tu lis je ne sais quoi
Je te dis des mots des bêtises mais tu ne les entends pas
Et même si je me déguise tu ne vois pas

Je t'offre une cigarette, merci ... tu ne fumes pas
En passant je te caresse et ça ne te fait ni chaud ni froid
On se dit bonjour, on s'embrasse et toi tu dis comment ça va ?
C'est même pas que je t'agace, c'est moins que ça

J'ai tout faux, toujours avec toi, la partition je ne l'ai pas
Je devrais me faire une raison mais je n'y arrive pas
Et je fais des plans, des manœuvres et je stratège à tout va
T'es mon héros, mon chef d'œuvre, je n'y peux rien, c'est comme ça

Quand je t'écris un poème tu dis que tu l'as déjà
Je t'amène un café crème et quand il arrive il est froid
Je te prête un livre, une gomme ou je t'invite au cinéma
J'en fais des tas, j'en fais des tonnes et ça ne va pas

Je te donnerais tout, tout ce que tu veux mais tu n'en veux pas
Tout ce que je t'aime c'est bien trop peu, ça ne suffit pas
Et plus t'es gentil, plus t'es beau, plus j'm'accroche et moins j'y crois
Je t'en fais des kilos, mais ça n'fait jamais le poids

J'ai tout faux, toujours avec toi, la partition je ne l'ai pas
Je devrais me faire une raison mais je n'y arrive pas
Et je fais des plans, des manœuvres et je stratège à tout va
Je t'en fais des kilos, mais ça n' fait jamais le poids

Je te donne mon téléphone et tu ne le notes pas
Je te parle ou je chantonne mais tu lis je ne sais quoi
J'ai tout faux, tout faux...

23:45 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Muette....

De douleur....

17:03 Écrit par lara-ge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |